Moscou – Stockholm

 

Et voilou dans les termes d’Alice…..

 

Cher tous,

Je vous écris au bord de la mer, les cheveux encore trempés de mon bain-baignade, un sandwich au brie dans la main gauche, et Cat Power dans les oreilles (elle ne me quitte jamais !).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Voila très (trop, je le reconnais) longtemps que je ne vous ai pas raconté nos aventures… La dernière fois que je vous ai laissés, nous étions sur le point de rejoindre Moscou ! Nous y avons finalement passé une semaine intense chez Ekaterina

SAMSUNG CAMERA PICTURES

, une fille fantastique qui vous fait totalement perdre la notion du temps, et qui vous pousse à creuser chacun de vos sentiments intimes autour d’un thé jusqu’au petit matin.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 Après de longues nuits blanches de psychanalyse donc, nous avons atterri dans l’univers de Yuri,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

a une centaine de kilometres de Moscou. En bref, Yuri est un grand bricoleur de 40 ans, qui, apres avoir abandonné sa carriere de juriste, vit au jour le jour, avec un corbeau nommé Edgar et sans argent, à coté d’une route nationale, ou il a installé une grotte, un hamac et un tippi-bibliotheque. Chaque jour, des dizaines de curieux viennent toquer à sa porte pour visiter cet ”extraterrestre” et partager avec lui un thé ou un café. Du coup, il n’est jamais vraiment seul. Il dit d’ailleurs lui meme qu’il voyage ainsi en restant au meme endroit.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dans ce drole de monde, nous sommes restés quatre jours. Quatre jours de repos, de méditation (particulierement le soir ou six hippies tout droit sortis des 60’s se sont pointés pour manger des fruits et fumer du ”magic tobacco” autour d’un feu de bois), mais surtout, quatre jours de bain culturel. Entre de tres nombreuses écoutes de concertos et symphonies classiques, nous avons visionné, sur un écran de cinéma de plein-air fait main, de vieilles versions des ballets Carmen et Petrushka, de nombreux courts-métrages des années 40 à aujourd’hui et j’en passe !

 Nous avons ensuite repris le stop comme on l’aime jusqu’a Saint-Petersbourg, avec une halte non négligeable chez Androuch’, un fermier à grosse bedaine qui nous a présenté son fils, ses vaches, ses poules, sa femme et sa belle-mere.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour nous, Androuch’ a meme ressorti ses vieux albums photos de jeunesse et sa guitare, restée silencieuse depuis des années. C’est ca qui est beau dans le stop et les rencontres du hasard. Le matin, vous vous levez comme tous les autres jours, mais le soir, vous vous endormez apres avoir réveillé des parties de vous que vous aviez vous meme oubliées.

 A Saint-Pétersbourg, nous avons trouvé refuge dans l’appartement coquet de Maxime et Pauline, deux jeunes russes qui nous ont fait découvrir leur ville formidable avec beaucoup d’enthousiasme !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 C’est à Saint-Pétersbourg aussi, que nous avons décidé Balou et moi, de faire route séparée… Contrairement à lui, n’ayant ni ”prison d’amour, ni belle geôlière” à rejoindre au plus vite, j’ai décidé, dans une salle somptueuse de l’Hermitage, entre les toiles ”Danse” et ”Musique” de Matisse de poursuivre en bicyclette…

 Nous avons continué la route ensemble avec une pointe de nostalgie et une trouille au ventre pour moi jusqu’a Helsinki, ou j’ai pu m’équiper en 24 heures top chrono pour la derniere partie du périple !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 C’est avec beaucoup d’émotion que je suis montée seule avec ma bicyclette dans le paquebot pour Stockholm… Mais tres vite, j’ai rencontré un millionaire franco-suédois qui m’a fait ravaler mes larmes et qui m’a traitée comme la reine d’Angleterre jusqu’a l’arrivée en Suede !

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

Avant de me lancer pour de bon sur la piste cyclable qui mene jusqu’a Copenhague, j’ai egalement partagé un café gourmand avec Kurt et Kerstin, un couple de cyclistes qui m’ont chouchoutée comme leur propore fille.

 Bref, depuis, je savoure les paysages MAGINIFIQUES, je pédale (un peu trop a mon gout), je rale contre mes fesses endolories, je mange, je lis et je dors. Aussi, je toque aux portes pour mendier de l’eau et un coin de pelouse ou planter ma tente la nuit. Et surtout, je fais des calins a tire l’arigot : faudra qu’on m’explique si c’est un truc de cyclotouristes ou si c’est moi qui dégage une tendresse monstre seule sur ma selle, mais a chaque fois ou presque, que je discute avec quelqu’un, la conversation finit sur un ”You’re so sweet Alice… Can I hug you?”

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 C’est bien beau ces calins avec des inconnus, mais c’est vous que je veux serrer dans mes bras ! Tres tres bientot maintenant, j’ai hate !

 Je vous embrasse et vous souhaite des idées folles, de beaux moments de solitude, des notes de guitare et des sandwichs au brie.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 Alice

 

 

 

About lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
This entry was posted in Uncategorized and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s