Message d’Ulaanbaatar

Avec une petite dizaine de jours en retard (voyage en Sicile & un tsunami de traductions) je me permets de poster le dernier long message reçu d’Alice (le 15 avril). Entretemps nous avons reçu un SMS de Mongolie : (le 22.4. = “En face de Yacks et du Lac Hovsgol glacé, c’est splendide! Tout va super bien . C’est d’une beauté ici! On a décidé d’y rester une petite semaine, et n part demain pour 4 jours de VTT.”)

_____________________

C’est sur un banc public d’Ulaanbaatar que nous profitons du soleil radieux mongol pour vous écrire quelques nouvelles avant de les recopier dans un sombre cybercafé surchauffé en sous-sol. Que d’aventures depuis la dernière fois !

Nous avons quitté Shanghai le 1er avril avec le visa russe en poche, des vêtements chauds et des sacs de couchage neufs pour affronter le grand froid. Après une halte à Pékin (et une soirée douloureuse clouée au lit pour ma part), nous avons filé droit vers la Muraille pour une expérience que je ne suis pas prête d’oublier… ! Un matin, notre réveil nous sort difficilement du sommeil à 3h30, et l’on se met en route cahin-caha (clin d’œil à toi, Balou) avec quatre étudiants chinois rencontrés la veille pour une ascension nocturne, jusqu’à un tronçon de la muraille fermé au public. (Inutile de préciser ici que j’ai ruiné lors de cette randonnée l’image de la femme française auprès de nos chers amis chinois – « The french woman is so romantic, fashion and beautiful ! »).

Arrivés en sueur sur une tour de guet, on a pu assister à un lever de soleil grandiose sur la muraille et les montagnes environnantes.

IMG_7803

IMG_7711

Une fois notre petit-déjeuner englouti devant ce spectacle splendide, nous avons escaladé, grimpé (par la même occasion d’ailleurs, risqué notre vie plus d’une fois) et parcouru la muraille plusieurs heures avant de poser définitivement nos sacs pour vingt-quatre heures de folie, seuls Balou et moi sur ces remparts déserts. Imaginez l’effet que ça fait, le matin au réveil, de sortir la tête de la tente les yeux encore mi-clos, de (re)découvrir ce lieu magique et de se dire « Ah ouais, mais on a vraiment dormi là ! SUR la muraille ! ».

IMG_7728

IMG_7816

Bref, malgré une excitation totale, nos provisions en nourriture ayant vite été épuisées, on a du redescendre de la muraille, de notre petit nuage… mais pour en retrouver un autre aussi vite !

En effet, quelques heures de stop plus tard, nous avons rencontré Zhao Ley (dire Chaud Lait ou Lait Chaud), un homme très (trop) généreux, curieux, désintéressé, qui adore son pays et qui déteste les japonais.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

  • Lait Chaud, nous, et dans la main de Pierre, la bouteille d’alcool chinois dont on a du boire des shots au déjeuner sans aucune, mais alors AUCUNE envie

Lait Chaud nous a conduits à Fengning, où j’ai passé une des soirées les plus improbables de ma vie. Après une douche bienfaitrice dans une chambre d’hôtel gigantesquement indécente (il nous a offert à chacun de nous une chambre double de rêve…), nous avons filé au restaurant, pour un repas incroyablement bon et sympathique accompagné d’une bonne bouteille de vin rouge (vive Google Traduction qui nous a grandement aidé à communiquer)! Lorsqu’on sort du restaurant, on est loin d’imaginer que la soirée n’est pas finie… On reprend la voiture pour rejoindre un de ses magasins d’alcool, où notre hôte sort sa plus belle bouteille de vin (je n’ose révéler son prix ici), ses plus beaux thés et nous voilà assis autour d’une table pour déguster ces breuvages délicieux. Une fois dehors, tout étourdis par l’alcool et ce moment inoubliable (il nous a entre autres appris quelques prises de Kung-Fu), Lait Chaud nous demande « Do you want to take a chinese bath ? ». Et hop, nous voici embarqués dans un spa chinois… Je vous laisse juste imaginer à quel point j’ai ri aux éclats (mais vraiment, j’arrivais plus à m’arrêter), entièrement nue, allongée sur un matelas sous une lumière vive de néons (bye bye tous les complexes), quand une charmante femme s’est mise à me gommer avec une force inimaginable, chaque partie de mon corps dans les moindres détails. Bref, on a passé un sacré bout de temps dans ce drôle d’endroit, entre bains de pierres chaudes et saunas, avant de rentrer dans nos chambres de luxe respectives. – Grosse pensée pour Pavarotti qui passait à fond dans la voiture sur le trajet du retour, qui a hérissé mes poils sur ma peau toute neuve et fait bondir mon cœur. –

Depuis, nous avons repris la route et dormi chez ‘Vieille Nan’ (AVEC elle, plutôt, puisqu’on a partagé à trois sa paillasse), une vieille femme têtue comme une mule dans un petit village.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Vieille Nan, c’est le genre de femme qui vous oblige à repartir avec des vêtements à elle et qui vous sert de grands bols de soupe infecte que vous videz dans le plat dès qu’elle a le dos tourné.
Nous avons ensuite quitté la Chine et passé la frontière mongole (toute une histoire !) ;

SAMSUNG CAMERA PICTURES

  • Un super couple mongol super élégant qui nous a offert un super gouter

puis traversé le désert de Gobi, ses nombreuses yourtes, ses troupeaux de chameaux, de chevaux, de moutons et de chèvres.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Je suis déjà tombée amoureuse de la Mongolie et de ses paysages infinis, malgré le froid qui nous oblige à penser autrement nos habitudes quotidiennes. Le mois qui nous attend s’annonce tout aussi riche que les précédents.

SAMSUNG CAMERA PICTURESSAMSUNG CAMERA PICTURES

  • Deux photos toutes fraiches de ce matin, où l’on s’est réveillés dans un froid glacial

Je vous embrasse très fort, et vous souhaite des spas nocturnes et des paysages désertiques qui donnent envie de crier, de danser et de se frayer son propre chemin (là où rien n’est encore tracé). Je vous souhaite surtout une fureur de vivre, qui gronde en bas du ventre et qui vous fend les joues d’un sourire géant.

A vite (on avance, on avance !),
Alice

About lorenztradfin

Translator of french and english financial texts into german
This entry was posted in Voyages and tagged , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s