A 100 km de la frontière russe

Reçue cette nuit par “Samsung Camera” :

Mongolie-552014

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Elle fait le buzz….

Et après l’article dans le Huffington Post voici un lien vers un blog – avvec une interview :

http://www.globestoppeuse.com/autostoppeuses-fantastiques-alice/

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

Back again

Pétillant – joie de vivre, de se laisser entrainer par le voyage, par les rencontres, le hasard…. .

Alice est de retour et nous offre ce potpourri d’images

 

Video Pierre & Alice

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Moscou – Stockholm

 

Et voilou dans les termes d’Alice…..

 

Cher tous,

Je vous écris au bord de la mer, les cheveux encore trempés de mon bain-baignade, un sandwich au brie dans la main gauche, et Cat Power dans les oreilles (elle ne me quitte jamais !).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Voila très (trop, je le reconnais) longtemps que je ne vous ai pas raconté nos aventures… La dernière fois que je vous ai laissés, nous étions sur le point de rejoindre Moscou ! Nous y avons finalement passé une semaine intense chez Ekaterina

SAMSUNG CAMERA PICTURES

, une fille fantastique qui vous fait totalement perdre la notion du temps, et qui vous pousse à creuser chacun de vos sentiments intimes autour d’un thé jusqu’au petit matin.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 Après de longues nuits blanches de psychanalyse donc, nous avons atterri dans l’univers de Yuri,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

a une centaine de kilometres de Moscou. En bref, Yuri est un grand bricoleur de 40 ans, qui, apres avoir abandonné sa carriere de juriste, vit au jour le jour, avec un corbeau nommé Edgar et sans argent, à coté d’une route nationale, ou il a installé une grotte, un hamac et un tippi-bibliotheque. Chaque jour, des dizaines de curieux viennent toquer à sa porte pour visiter cet ”extraterrestre” et partager avec lui un thé ou un café. Du coup, il n’est jamais vraiment seul. Il dit d’ailleurs lui meme qu’il voyage ainsi en restant au meme endroit.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dans ce drole de monde, nous sommes restés quatre jours. Quatre jours de repos, de méditation (particulierement le soir ou six hippies tout droit sortis des 60’s se sont pointés pour manger des fruits et fumer du ”magic tobacco” autour d’un feu de bois), mais surtout, quatre jours de bain culturel. Entre de tres nombreuses écoutes de concertos et symphonies classiques, nous avons visionné, sur un écran de cinéma de plein-air fait main, de vieilles versions des ballets Carmen et Petrushka, de nombreux courts-métrages des années 40 à aujourd’hui et j’en passe !

 Nous avons ensuite repris le stop comme on l’aime jusqu’a Saint-Petersbourg, avec une halte non négligeable chez Androuch’, un fermier à grosse bedaine qui nous a présenté son fils, ses vaches, ses poules, sa femme et sa belle-mere.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour nous, Androuch’ a meme ressorti ses vieux albums photos de jeunesse et sa guitare, restée silencieuse depuis des années. C’est ca qui est beau dans le stop et les rencontres du hasard. Le matin, vous vous levez comme tous les autres jours, mais le soir, vous vous endormez apres avoir réveillé des parties de vous que vous aviez vous meme oubliées.

 A Saint-Pétersbourg, nous avons trouvé refuge dans l’appartement coquet de Maxime et Pauline, deux jeunes russes qui nous ont fait découvrir leur ville formidable avec beaucoup d’enthousiasme !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 C’est à Saint-Pétersbourg aussi, que nous avons décidé Balou et moi, de faire route séparée… Contrairement à lui, n’ayant ni ”prison d’amour, ni belle geôlière” à rejoindre au plus vite, j’ai décidé, dans une salle somptueuse de l’Hermitage, entre les toiles ”Danse” et ”Musique” de Matisse de poursuivre en bicyclette…

 Nous avons continué la route ensemble avec une pointe de nostalgie et une trouille au ventre pour moi jusqu’a Helsinki, ou j’ai pu m’équiper en 24 heures top chrono pour la derniere partie du périple !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 C’est avec beaucoup d’émotion que je suis montée seule avec ma bicyclette dans le paquebot pour Stockholm… Mais tres vite, j’ai rencontré un millionaire franco-suédois qui m’a fait ravaler mes larmes et qui m’a traitée comme la reine d’Angleterre jusqu’a l’arrivée en Suede !

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

Avant de me lancer pour de bon sur la piste cyclable qui mene jusqu’a Copenhague, j’ai egalement partagé un café gourmand avec Kurt et Kerstin, un couple de cyclistes qui m’ont chouchoutée comme leur propore fille.

 Bref, depuis, je savoure les paysages MAGINIFIQUES, je pédale (un peu trop a mon gout), je rale contre mes fesses endolories, je mange, je lis et je dors. Aussi, je toque aux portes pour mendier de l’eau et un coin de pelouse ou planter ma tente la nuit. Et surtout, je fais des calins a tire l’arigot : faudra qu’on m’explique si c’est un truc de cyclotouristes ou si c’est moi qui dégage une tendresse monstre seule sur ma selle, mais a chaque fois ou presque, que je discute avec quelqu’un, la conversation finit sur un ”You’re so sweet Alice… Can I hug you?”

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 C’est bien beau ces calins avec des inconnus, mais c’est vous que je veux serrer dans mes bras ! Tres tres bientot maintenant, j’ai hate !

 Je vous embrasse et vous souhaite des idées folles, de beaux moments de solitude, des notes de guitare et des sandwichs au brie.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 Alice

 

 

 

Posted in Uncategorized | Tagged | Leave a comment

La Suède en vélo

…. pas de mots écrites par Alice …. juste un petit rattrapage ….

Les prochaines étapes étaient Moscou & St. Petersburg.

Les deux aventuriers envisagent – après l’extinction de leur visa russe, de passer par la Finlande et la Suède (Stockholm), le Danemark (Copenhague) pour rallier ensuite Paris soit en passant par Düsseldorf soit…..

Toutefois changement de Cap (une nouvelle fois – ce projet est ouvert à toutes les modifications…) Pierre doit/veut changer de périple pour des raisons personnelles (en passant par la Pologne). Alice préfère rester dans le Nord. Prend un bac de Finlande à Stockholm et décide de ne pas faire du stop toute seule, mais plutôt donner son sac à dos, s’acheter un vélo + porte bagage et commence (depuis vendredi 6.6.) de rallier en vélo Copenhague (env. 1200 km lelong la côte – attention en Suède la mesure des distances se fait en mil = 1 mile = env. 10 km…). Premières étapes Stockholm – Kvarsebo; Kvarsebo – Valdmarsvik; objectif aujourd’hui : atteindre Västervik.

Et voilou quatre photos qui viennent d’arriver….

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Posted in Voyages | Tagged , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Greetings from Kazan (Russie)

17 mai 2014  – Kazan (Russie)

Nous deux sur les derniers kilomètres mongols

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Cher tous,

L’Asie, c’est fini ! Nous voici déjà de l’autre côté de l’Oural, à Kazan pour être précise, ou nous logeons chez le couple d’auto-stoppeurs russes qu’on avait rencontré en Malaisie !

Quitter la Mongolie n’a pas été une mince affaire, et nos derniers dix jours au pays du yak ont été particulièrement riches en galères !

Du genre, faire six heures de route à l’arriere d’un pick-up avec quatre hommes saouls qui manquent de passer par dessus bord à chaque virage serré, et qui vous hurlent aux oreilles des tonnes de trucs incompréhensibles. Puis, alors qu’il fait déjà nuit noire et que vous ne sentez plus un seul de vos orteils, il vous faut descendre maintes fois du pick-up pour le tirer à l’aide d’une corde parce qu’il s’est encore embourbé.  (Pas le peine de compter sur vos copains de route ivres morts pour vous aider  à tirer le véhicule, ils ronflent dans le froid depuis belle lurette.)

Apres ce trajet épique, il y a eu le village maudit, Tsagaan Uul, dans lequel nous sommes restés coincés trois jours entiers. Une tempête de neige, aucun bus, encore moins de train, et AUCUNE voiture dans notre direction.

Un reveil en tente sous la neige

((Pour le coup, attendre une journée entière au bord d’une piste déserte, ca laisse le temps de repenser à un tas de choses. Un tas de choses précieuses oubliées, rangées dans un coin délaissé depuis longtemps, et ca, c’est bien. C’est vraiment bien.))

 

Puis, alors qu’on se croyait presque arrivés au bout de ce pays magnifique mais désert, il a fallu que la frontière la plus proche soit fermée aux étrangers. Pour éviter l’expiration de notre visa, on a du vivre un douloureux échec d’auto-stoppeur à deux reprises : Payer (un prix fort) pour avancer.

Mais une fois de plus, nos rencontres ont transformé ces galères en souvenirs merveilleux. Baatar et ses filles, par exemple, à qui l’on a dit au revoir un paquet de fois, nous ont sauvés du froid et du désespoir à Tsagaan Uul.

Baatar et ses filles

On a ensuite partagé avec Bouba, sa femme et son pote Moko plus de cinq cent kilomètres de piste (avec en prime une nuit glaciale dans leur 4×4)

Un extrait de nos trentes heures de 4x4

et surtout, la douche chaude de notre chambre d’hotel à l’arrivée. Quel plaisir d’être “hôte” pour une fois !

Notre chambre d'hotel ou l'on a festoyé entre deux douches chaudes

Et last, but not least : Kouka, un homme dont le cœur est en or (tout comme sa gencive), est venu “frapper” à notre tente pour nous inviter chez lui, alors qu’on était en train de se battre contre une tempête de sable.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une derniere soirée en Mongolie vraiment légendaire…! (J’espère bien pouvoir vous la raconter de vive voix!)

C’est donc avec regret, gueule de bois et fous rires en repensant à cette famille délurée que nous avons passé la très sérieuse frontière russe.

Ah, la Russie… D’un sérieux glacial aux premiers abords mais c’est un pays dingue, qui offre en plus la possibilité de faire un voyage dans le temps ! Allez, en vrac, chez les russes formidables, on peut : Camper et passer une soirée karaoké au bord d’une rivière avec des cinquantenaires allumés (Manon, énorme pensée pour toi : on a massacré Kaolin, ahah).

Nos copains de camping russes et leur matos de karaoke pro (Au passage, la région d'Altai est SPLENDIDE !) SAMSUNG CAMERA PICTURES

On peut aussi exploser les records d’auto-stop en parcourant d’une traite 2500 kilomètres avec “Papa Alexis”, un surhomme.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

On peut se perdre dans des villages de quelques centaines d’habitants ou l’on vous prend en photo comme une célébrité et ou les vaches attaquent votre tente à six heures du matin (beau cadeau d’anniversaire pour Balou).

La soirée d’hier nos hôtes ont offert a Balou un gâteau d’anniversaire géant

SAMSUNG CAMERA PICTURES

On peut visiter un musée de vieilleries avec trois “Babouchkas” (grand-mère, en russe) de 80 piges qui ne pigent pas un mot de ce que vous racontez ; boire le thé chez des kazakhs avant d’assister au spectacle de leur commune, ou le public est un spectacle en soi ; poser pour des photographes ; assister à une prière en mosquée ; et puis même admirer des gamines de huit ans tordre leur petits corps dans tous les sens lors d’une séance d’entrainement de gymnastique rythmique… Et j’en passe, et j’en passe. Mais je n’ai plus le temps de m’attarder et vous non plus, certainement.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Je vous embrasse, et vous souhaite des danses intergénérationnelles enflammées sous les étoiles, de longues attentes qui dépoussièrent les souvenirs enfouis, des musiques d’ailleurs et surtout, de croire (a nouveau) dur comme fer a la bonté humaine.

Bonus musique : A défaut d’être a la page niveau actualités, on l’est question musique mongole. (Au passage, la route est un véritable moment de partage musical, et on nous a déjà offert trois albums CDs !!!). Si vous voulez écouter ce que tout mongol digne de ce nom écoute en ce moment, cliquez ici :

Et davantage de photos (et compléments d’infos sur :
http://hubbahubba2014.blogspot.fr/

Posted in Voyages | Tagged , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Jekaterinburg – 11 mai

Tout va très bien! On est à Jekaterinbourg (2500 km avalés très vite)….

http://fr.wikipedia.org/wiki/Iekaterinbourg

(encore 1400 km pour Moscou)

Posted in Voyages | Tagged , , , | Leave a comment

Message – sms – du 8 mai

Nous sommes bien arrivés en Russie après notamment 24h dans un 4×4.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Mongolie (en avril)

Cher tous,

Nous nous étions attardés avec Pierre dans une librairie Pékinoise, pour feuilleter le guide “Lonely Planet” de la Mongolie. Celui-ci était clair et net : “N’allez surtout pas en Mongolie au mois d’avril”, ce qui nous avait franchement miné le moral. Mais aujourd’hui, je me lève et leur dis FAUX, FAUX, FAUX ! Certes, les tempêtes de neige vous retiennent parfois plusieurs jours au même endroit, mais les paysages blanchis qu’elles vous laissent admirer ensuite sont d’une beauté inimaginable !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Bon, qui dit neige, dit froid, surtout sous la tente ! Mais heureusement, la généreuse hospitalité mongole n’est pas qu’un cliché, et nombreux sont ceux qui nous ont sauvés d’une nuit glacée en nous ouvrant leur porte ! D’Ulaanbaatar jusqu’au lac Hövsgöl (un véritable périple en stop), nous avons créché:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

– – La yourte, où l’on buvait plus de vodka que d’eau et ses drôles d’habitantes.

– Dans une yourte avec une enfant maltraitée et deux femmes qui se sont avérées être complètement folles et ivres (leur penchant pour la vodka étant apparemment de notoriété publique dans leur village)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

– Dans l’adorable chalet de Khanda et sa famille parfaite, où nous nous sommes sentis comme chez nous le temps de 2-3 jours. Pierre a entre autres pu se faire laminer aux échecs par le fils de six ans, j’ai du pour ma part essuyer une bonne trentaine de refus de câlins par la gamine de trois ans, mais on a surtout avalé en cachette des centaines de sucreries, fait des crêpes (merci Elise pour ta recette via sms, ils ont adoré!), et j’en passe !

– Chez Ouldz, un homme rieur avec de grandes dents de lapin, chez qui la fête de famille battait son plein. Alors attention, ne vous méprenez pas ! La réunion de famille chez Ouldz n’a strictement RIEN à voir avec celle des Debizet ! Tout le beau monde est assis en tailleur sur le lino, tout le monde gueule un peu (faut bien s’entendre par dessus la TV qui diffuse le TOP 10 des clips RnB), et l’on se fait passer des mugs de bière (qui provient d’une gigantesque bouteille plastique), et des shots de vodka jusqu’à ce que tel oncle ou tel cousin ne tienne vraiment plus debout. Entre autres belles anecdotes de cette soirée familiale qui n’en finissait plus, je citerai les trois oncles qui m’ont sauté dessus avec leurs mains baladeuses derrière un mur jusqu’à ce que je crie “BALOUUUUUU”, et bien entendu, le fabuleux troc de vêtements. Pierre a en effet échangé sa doudoune Décathlon contre un manteau traditionnel mongol, dans des éclats de rire géniaux.

– Enfin, last but not least, nous avons posé nos tapis de sol chez une adorable famille qui accrochait des posters de croissants géants dans leur cuisine et des ours en peluche pendus dans des sacs plastique sur les murs de leur salon !

Bref, huit jours d’aventures nous ont amenés au tant désiré lac Hövsgöl, pendant lesquels nous nous sommes notamment perdus des heures en rando dans les steppes (je sais, on est deux tocards insouciants). Une fois la tempête de neige passée, nous avons enfourché deux VTT et avons longé le lac (et même roulé dessus, vu qu’il était glacé) pendant trios jours !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Cette excursion sportive n’a pas été de tout repos… c’était un peu comme enchainer de grosses journées de ski, qui ne finiraient pas dans un chalet douillet autour d’un chocolat chaud après un bon bain, mais … sous la tente avec notre crasse accumulée depuis plus de dix jours !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mais, quel bonheur ! Nous voilà de retour en ville, enfin propres après une douche chaude (quel luxe dans ce pays où très peu ont accès à l’eau courante!), avec en tête tous ces paysages traversés, tellement beaux qu’ils en paraissaient irréels !

C’est là que je dois vous remercier d’exister, de trainer si souvent dans mes pensées. Parce que sans vous, même si mes pieds ont froid pendant la nuit et qu’aller aux toilettes est un véritable calvaire (il faut enfiler moufles, bonnet, et traverser des jardins enneigés), je resterais. Je m’achèterais un yak (trop la classe cet animal),

SAMSUNG CAMERA PICTURES

un cheval, mille moutons, et je passerais mes journées le sourire béat devant ces steppes grandioses. Bref, merci de me donner envie de vous retrouver, de reprendre la route chaque matin, sans regarder en arrière avec trop de nostalgie.

Ah, j’allais oublier ! Pour reprendre les mots de Dale, un américain à la barbe blanche, rencontré en route : “Sometimes it’s slow, sometimes it’s fast, but hitchhiking is always SO good”.

Je vous embrasse et vous souhaite du stop et des autostoppeurs tout sauf ordinaires, des paysages blancs, des bonbons (c’est tout un culte ici!) et je vous souhaite d’éviter autant que possible le lait de chèvre ou de jument chaud.

Pour les photos, je n’ai jamais eu envie d’en mettre autant… Etant très limitée par la taille des mails, je vous encourage à en découvrir plus sur le blog de Pierre, qui, je suis sure, aura pu en mettre beaucoup plus que moi ! (http://hubbahubba2014.blogspot.com/)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

– – Pierre, Khanda, sa petite fille craquante mais qui ne se laissait pas croquer, et moi.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le très officiel troc de manteaux

Posted in Voyages | Tagged , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Message d’Ulaanbaatar

Avec une petite dizaine de jours en retard (voyage en Sicile & un tsunami de traductions) je me permets de poster le dernier long message reçu d’Alice (le 15 avril). Entretemps nous avons reçu un SMS de Mongolie : (le 22.4. = “En face de Yacks et du Lac Hovsgol glacé, c’est splendide! Tout va super bien . C’est d’une beauté ici! On a décidé d’y rester une petite semaine, et n part demain pour 4 jours de VTT.”)

_____________________

C’est sur un banc public d’Ulaanbaatar que nous profitons du soleil radieux mongol pour vous écrire quelques nouvelles avant de les recopier dans un sombre cybercafé surchauffé en sous-sol. Que d’aventures depuis la dernière fois !

Nous avons quitté Shanghai le 1er avril avec le visa russe en poche, des vêtements chauds et des sacs de couchage neufs pour affronter le grand froid. Après une halte à Pékin (et une soirée douloureuse clouée au lit pour ma part), nous avons filé droit vers la Muraille pour une expérience que je ne suis pas prête d’oublier… ! Un matin, notre réveil nous sort difficilement du sommeil à 3h30, et l’on se met en route cahin-caha (clin d’œil à toi, Balou) avec quatre étudiants chinois rencontrés la veille pour une ascension nocturne, jusqu’à un tronçon de la muraille fermé au public. (Inutile de préciser ici que j’ai ruiné lors de cette randonnée l’image de la femme française auprès de nos chers amis chinois – « The french woman is so romantic, fashion and beautiful ! »).

Arrivés en sueur sur une tour de guet, on a pu assister à un lever de soleil grandiose sur la muraille et les montagnes environnantes.

IMG_7803

IMG_7711

Une fois notre petit-déjeuner englouti devant ce spectacle splendide, nous avons escaladé, grimpé (par la même occasion d’ailleurs, risqué notre vie plus d’une fois) et parcouru la muraille plusieurs heures avant de poser définitivement nos sacs pour vingt-quatre heures de folie, seuls Balou et moi sur ces remparts déserts. Imaginez l’effet que ça fait, le matin au réveil, de sortir la tête de la tente les yeux encore mi-clos, de (re)découvrir ce lieu magique et de se dire « Ah ouais, mais on a vraiment dormi là ! SUR la muraille ! ».

IMG_7728

IMG_7816

Bref, malgré une excitation totale, nos provisions en nourriture ayant vite été épuisées, on a du redescendre de la muraille, de notre petit nuage… mais pour en retrouver un autre aussi vite !

En effet, quelques heures de stop plus tard, nous avons rencontré Zhao Ley (dire Chaud Lait ou Lait Chaud), un homme très (trop) généreux, curieux, désintéressé, qui adore son pays et qui déteste les japonais.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

  • Lait Chaud, nous, et dans la main de Pierre, la bouteille d’alcool chinois dont on a du boire des shots au déjeuner sans aucune, mais alors AUCUNE envie

Lait Chaud nous a conduits à Fengning, où j’ai passé une des soirées les plus improbables de ma vie. Après une douche bienfaitrice dans une chambre d’hôtel gigantesquement indécente (il nous a offert à chacun de nous une chambre double de rêve…), nous avons filé au restaurant, pour un repas incroyablement bon et sympathique accompagné d’une bonne bouteille de vin rouge (vive Google Traduction qui nous a grandement aidé à communiquer)! Lorsqu’on sort du restaurant, on est loin d’imaginer que la soirée n’est pas finie… On reprend la voiture pour rejoindre un de ses magasins d’alcool, où notre hôte sort sa plus belle bouteille de vin (je n’ose révéler son prix ici), ses plus beaux thés et nous voilà assis autour d’une table pour déguster ces breuvages délicieux. Une fois dehors, tout étourdis par l’alcool et ce moment inoubliable (il nous a entre autres appris quelques prises de Kung-Fu), Lait Chaud nous demande « Do you want to take a chinese bath ? ». Et hop, nous voici embarqués dans un spa chinois… Je vous laisse juste imaginer à quel point j’ai ri aux éclats (mais vraiment, j’arrivais plus à m’arrêter), entièrement nue, allongée sur un matelas sous une lumière vive de néons (bye bye tous les complexes), quand une charmante femme s’est mise à me gommer avec une force inimaginable, chaque partie de mon corps dans les moindres détails. Bref, on a passé un sacré bout de temps dans ce drôle d’endroit, entre bains de pierres chaudes et saunas, avant de rentrer dans nos chambres de luxe respectives. – Grosse pensée pour Pavarotti qui passait à fond dans la voiture sur le trajet du retour, qui a hérissé mes poils sur ma peau toute neuve et fait bondir mon cœur. –

Depuis, nous avons repris la route et dormi chez ‘Vieille Nan’ (AVEC elle, plutôt, puisqu’on a partagé à trois sa paillasse), une vieille femme têtue comme une mule dans un petit village.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Vieille Nan, c’est le genre de femme qui vous oblige à repartir avec des vêtements à elle et qui vous sert de grands bols de soupe infecte que vous videz dans le plat dès qu’elle a le dos tourné.
Nous avons ensuite quitté la Chine et passé la frontière mongole (toute une histoire !) ;

SAMSUNG CAMERA PICTURES

  • Un super couple mongol super élégant qui nous a offert un super gouter

puis traversé le désert de Gobi, ses nombreuses yourtes, ses troupeaux de chameaux, de chevaux, de moutons et de chèvres.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Je suis déjà tombée amoureuse de la Mongolie et de ses paysages infinis, malgré le froid qui nous oblige à penser autrement nos habitudes quotidiennes. Le mois qui nous attend s’annonce tout aussi riche que les précédents.

SAMSUNG CAMERA PICTURESSAMSUNG CAMERA PICTURES

  • Deux photos toutes fraiches de ce matin, où l’on s’est réveillés dans un froid glacial

Je vous embrasse très fort, et vous souhaite des spas nocturnes et des paysages désertiques qui donnent envie de crier, de danser et de se frayer son propre chemin (là où rien n’est encore tracé). Je vous souhaite surtout une fureur de vivre, qui gronde en bas du ventre et qui vous fend les joues d’un sourire géant.

A vite (on avance, on avance !),
Alice

Posted in Voyages | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment